Partager JH Coaching Accompagnement sur :
Flux RSS JH COACHING    
Changer de vies - changerdevies.fr
Josyane Halberstam
contact@jhcoaching.fr
Port. :06.07.15.38.14

JH COACHING  |  Blog du Coach  |  Ateliers  |  Témoignages  |  Contactez-moi  |  Presse


Josyane Halberstam
Atypiques, vous avez dit atypiques ?
Qu'est ce que le coaching
Supervision de Coachs
Ethique et déontologie du coach
Coaching ou thérapie ? comment choisir
Premier entretien et devis personnalisé,
Gestion du temps
Gestion des émotions
Prévention et gestion du stress et du Burn out
Changer de vie
Une meilleure vie
Avoir confiance en soi
L'estime de soi
Programmation Neuro Linguistique
Atout Transfert : Supervision et ateliers pour les Coachs et Accompagnants
Aide à la recherche d'emploi
Coaching de Dirigeant
Se rendre visible pour se faire connaitre !
Prise de décisions : le premier pas vers la réussite
Accompagnement de projets
Accompagnement au changement
Gestion de projets professionnels
La reconversion professionnelle
Comment bien manager des hommes ou des femmes
Trouver un sens à sa vie
Trouver sa place
Préparation aux oraux des concours, des examens, et entretiens
Mieux communiquer professionnellement
Faire le bon choix professionnel
Avoir confiance en soi
L'image de soi
Savoir faire de bons choix
Accompagnement de projets
Bien vivre sa retraite
La newsletter
Se désinscrire

Comment oublier son premier amour ? Témoignages et conseils

http://www.aufeminin.com/vie-de-couple/oublier-son-premier-amour-s547816.html


Il y a des histoires d'amour que l’on n’oublie pas et qui nous empêchent d'en construire une nouvelle. C'est le cas de Nikki dans The Face Of Love (en salles le 16 juillet) qui tente de refaire sa vie avec le sosie de son défunt mari. Si ce cas est vraiment complexe, on peut néanmoins tous être confrontés à cette difficulté un jour. C'est pourquoi nous avons recueilli 4 témoignages de femmes et demandé l'avis de Josyane Halberstam, coach de vie, pour apprendre à tourner la page.


 Sabrina, 28 ans


J’ai connu Pierre au collège. En quatrième. Il a été mon premier baiser, ma première relation sexuelle. J’ai été aussi « sa première ». Ensemble, nous avons découvert ce que la vie offre à cet âge-là : les premiers frissons amoureux, les premiers tours en scooter dans le quartier, les premières soirées entre copains, l’alcool qui pleut et les cigarettes qu’on approche et qui nous font tousser. J’ai rencontré ses parents très tôt, je partais en vacances avec eux. Sa sœur devenait une amie. Notre histoire a duré six ans et a été ce qui se fait de plus simple : on s’aime, on se projette et ça va durer toute une vie. Quand nous sommes entrés à la fac, pas dans la même et pourtant tous les deux à Lyon, on a commencé à vivre plus indépendamment l’un de l’autre. On envisageait pourtant de prendre un appartement, mais chacun voguait à ses nouveaux copains, ses cours, ses nouvelles habitudes. On s’est rendu à l’évidence : nous devenions des grandes personnes et des grandes personnes qui n’avaient plus rien à voir ensemble. Nous nous sommes séparés. Après tant de quotidien, tant de mois partagés, à vivre l’un contre l’autre, l’un sur l’autre, à mêler nos familles et nos lendemains, on s’est retrouvé chacun dans une « nouvelle vie ». L’inconnu. Il a fallu tout recommencer et j’ai ramé. Je rame encore, à 28 ans. Je pense bien trop à lui, il était en quelques sortes « ma définition » de la vie. Qui est-elle sans Pierre ? J’avais tout construit autour de lui. Dès que je rencontre quelqu’un, il me manque quelqu’un. Ce bout de moi qui est parti vivre ailleurs sa vie de grand et sans qui je cherche encore mes appuis.

 


L'avis de notre coach
Quand je vous lis, j’ai d’abord cru que Pierre était décédé. Vous vivez un véritable deuil. Vous parlez de lui comme si vous aviez perdu votre moitié et c’est évidemment très douloureux de perdre la moitié de soi-même. Il faut du temps pour se reconstruire. Il me semble que cette douleur, cette perte, réactive chez vous une souffrance du passé. Ce serait une piste a explorer avec un thérapeuthe. Ce que nous vivons dans le présent peut toujours être compris à la lumière de ce que nous avons vécu dans le passé. Car si vous ne règlez pas ce problème, le scénario va se rejouer, le manque de l’autre sera toujours là. Se défaire du passé nécéssite un travail sur soi, une reprise en main de son estime de soi. Un seul objectif pour vous : vous reconstruire, vous reconnecter à vous-même, et peut-être pouvoir reprendre contact avec lui pour recréer un autre lien plus amical et plus simple.

 


lire la suite

 - Comment oublier son premier amour ? Témoignages et conseils


retour
 
Annuaire Partenariat - Mentions Légales - Contactez-moi - Creation Web : monwebsurmesure.com - JH Coaching et Accompagnement - 2009/17